Indications Enfants

Célia Culier - Hypnose thérapeutique - Issy-les-Moulineaux

« J’ai tout essayé et je ne sais plus quoi faire. Je ne comprends pas ce qui se passe »,
voilà souvent la première phrase que j’entends de la part des parents.

Le parent souffre de ne pas réussir à aider son enfant. Vous y mettez pourtant un paquet d’énergie, de tolérance et de communication. Et je sais de quoi on parle, j’ai deux enfants. Et comme les vôtres ils sont régulièrement en difficulté. Et comme vous je m’arrache parfois les cheveux à essayer de comprendre comment ils font pour  avoir ces problèmes.

Alors mettre un enfant ou un adolescent en état d’hypnose, est-ce dangereux ? Absolument pas. Bien au contraire ! Alors que les adultes peuvent parfois résister bien malgré eux lors des séances, à laisser parler leur inconscient et à se détacher de la réalité, les enfants réagissent complètement différemment. Ils ont une imagination débordante et accessible facilement, car ils sont très réceptifs. Mieux encore, ils n’ont aucun préjugé sur l’hypnose et parviennent très facilement à accéder à leurs ressources intrinsèques. 

Il n’y a aucun risque puisque d’une part, l’enfant demeure conscient et se laisse guider vers les solutions d’un mieux-être dont il est générateur. Et, d’autre part, la forme ludique et agréable des séances d’hypnose permet aux enfants de participer avec plaisir et motivation. Ces consultations ne sont donc pas associées à un traitement médical dans l’esprit des petits patients.

Comme pour les adultes, l’accompagnement de l’enfant et de l’adolescent est personnalisé et adapté à son besoin.

La première séance se fait en l’absence de l’enfant afin que le(s) parent(s) puisse(nt) exposer ses (leurs) attentes sans filtre. La première séance est importante : c’est le moment où l’on fait connaissance. Le but de cette première séance est de bien définir l’objectif de l’enfant et celui du (des)  parent (s), de comprendre le fonctionnement de la famille.

Lors des séances suivantes, un temps d’échange est pris tout d’abord ensemble puis la période de travail se fait en dehors de la présence du parent. En plus de l’Hypnose, j’utilise des jeux, des contes, des cartes créatives et même, parfois, une forme de méditation spécifique pour que votre enfant aille mieux de manière durable. Au fil des séances, votre enfant acquiert aussi de nouveaux outils qui lui permettront de solutionner lui-même d’éventuelles problématiques ultérieures.

Je reçois les enfants à partir de 8 ans. Avant cela, la plupart des problématiques peuvent se résoudre par des séances dédiées au(x) parent(s).

Selon le souci de l’enfant, il est aussi possible que je recommande en complément une séance dédiée au(x) parent(s), afin d’aider pleinement l’enfant.

Quelles sont les indications pour les enfants ?

Avant 5 ans, faire pipi au lit la nuit, ce n’est pas un problème. Ça devient plus ennuyeux passé cet âge. On parle alors d’énurésie. Plus de 10 % des enfants, en majorité des petits garçons, seraient touchés par ce trouble. L’énurésie peut être primaire si l’enfant n’a jamais été propre plusieurs mois de suite. Elle est dite secondaire quand un événement déclenche à nouveau le pipi au lit, après au moins six mois d’arrêt. Les causes de l’énurésie primaire sont principalement génétiques : le fait d’avoir un parent qui en a souffert multiplie le risque par trois.

L’encoprésie, c’est le terme qui désigne l’impossibilité de retenir ses excréments, de «  faire dans sa culotte »  la grosse commission de façon totalement involontaire pour l’enfant et dans des endroits inappropriés. Comme pour l’énurésie, il y a deux formes d’encoprésie primaire :  l’enfant n’a jamais été propre et secondaire : l’enfant a pu se contrôler au moins pendant 6 mois, parfois pendant des années mais il a rechuté.

Dans les deux cas, l’hypnose thérapeutique donne des résultats spectaculaires.

Certains enfants se relèvent dix fois de suite, se réveille plusieurs fois par nuit, d’autres pleurent lorsqu’il faut aller se mettre au lit. Sans parler de ceux qui n’arrivent pas à s’endormir ou se réveillent en pleine nuit… Cauchemars, peur des monstres, refus de la séparation… Les raisons de ces troubles du sommeil sont très variées. Pratiquée par un thérapeute, L’Hypnose peut s’avérer très efficace avec de jeunes enfants.

Tous les enfants ont une période normale d’opposition vers 3 ou 4 ans qui leur permet de tester les limites parentales et de forger leur caractère. Néanmoins si cette période se prolonge exagérément on parle de « Trouble d’Opposition avec Provocation », un TOP.

L’Hypnose peut aider l’enfant avec son TOP s’il est demandeur et avec la participation active des parents.

Les traumatismes sont des chocs émotionnels et /ou physiques violents qui ont toujours un impact sévère sur les enfants et qui marqueront, influenceront et même pourraient détruire sa vie entière. C’est pour cela qu’il est toujours absolument nécessaire d’intervenir après un traumatisme – afin d’éviter un trouble post-traumatique et de réparer le mieux possible la profonde blessure subie par l’enfant.

L’indication « traumatismes » comprend pour moi des traumatismes violents dans lesquels j’inclue les deuils, y compris celui de l’animal de compagnie, les accidents de la route, la maltraitance, les viols, l’inceste, les attentats, les horreurs de la guerre, une maladie grave ou le handicap soudain d’un proche, les humiliations répétées, le harcèlement scolaire, les catastrophes écologiques. Les réactions des enfants face à un évènement grave sont multiples et varient en intensité en fonction du traumatisme et du caractère de l’enfant. Il ne s’aborde pas de la même façon si l’enfant est encore sous le choc (traumatisme récent) ou si l’enfant a subit depuis plus longtemps le traumatisme. Les traumatismes exigent une formation spécifique pour l’hypnothérapeute, spécialisation que j’ai effectuée et que j’associe à d’autres outils. Il est important de noter ici que le suivi immédiat sur place, que l’on appelle « defusing » et le « debriefing » qui a lieu ensuite, sont effectués par des spécialistes sur le terrain souvent des psychologues cliniciens, des psychiatres, des médecins secouristes, des cellules spécialisées. L’hypnothérapeute intervient souvent en cas de soucis après-coup, de syndrome post-traumatique ou autres somatisations.

C’est un état émotionnel très désagréable qui correspond à l’attente plus ou moins consciente d’un problème à venir ou d’un éventuel danger. A la base, l’anxiété est un ressenti normal présent chez tout le monde, l’inquiétude est une juste précaution qui permet d’éviter les ennuis. Comme trop peu d’anxiété pourrait mettre l’enfant en danger (« il ne se méfie pas ») à l’inverse trop d’anxiété va le stresser et l’épuiser et peut même le faire basculer dans des obsessions. Pour distinguer les anxiétés des peurs traditionnelles, les psychiatres parlent parfois de « peur dans objet ». Le Trouble Anxieux Généralisé est très bien pris en charge par l’Hypnose thérapeutique et quelques séances suffisent à débarrasser l’enfant de ce trouble.

Il y a quatre grands types de peurs : la peur de l’inconnu, la peur de l’abandon, la peur liée à un danger connu et la peur de quelque chose de spécifique. On parle de peur-phobique chez l’enfant s’il montre des signes de terreur comme des attaques paniques, des cris violents associés à des sanglots incontrôlés par exemple; ou on parle de peur-anxiété s’il pleurniche ou pousse des petits cris ou se cache derrière vos jambes. Il existe plusieurs techniques d’hypnose thérapeutique pour éteindre la peur ou délester votre enfant de sa peur ou le désensibiliser à une phobie.

Cette indication s’adresse à des enfants chez qui tout va bien, qui veulent apprendre… mais qui n’y arrivent pas. Souvent ce qui bloque chez l’enfant n’a rien de pathologique et touche aux techniques d’apprentissage. Certaines sont débloquées par des orthophonistes et l’Hypnose vient en complément,  par exemple pour améliorer l’apprentissage, lever la peur des examens. Concernant la dyslexie, l’Hypnose ne remplace pas le traitement de l’enfant par l’orthophonie mais vient renforcer le travail du spécialiste, elle est une aide rassurante pour l’enfant.

Les tics sont des réactions physiques nerveuses répétitives et la majorité du temps incontrôlables. Certains tics passent inaperçus et d’autres sont particulièrement dérangeants et visibles.

En tant que qu’hypnothérapeute je prends en charge les tics moteurs.

Pour les tics verbaux ou de langage, je vous adresserai vers une orthophoniste. 

L’adolescent n’arrivant pas à faire le choix de son futur métier ou à quitter le nid familial etc…

« Les enfants ne sont pas des livres de coloriage. Tu ne peux pas les peindre avec tes couleurs préférées ».

Khaled Hosseini, écrivain